Solution BPM : de l’amélioration continue à l’innovation disruptive

Il n’y a pas à nier, si l’approche est correctement suivi, les innovations dans les solutions BPM sont plus incrémentales et continues que disruptives, mais il est également vrai qu’à chaque innovation disruptive, le BPM sera utilisé pour modéliser ce processus innovant.

Dans cet article, nous allons tenter d’éclaircir la différence entre innovation disruptive et amélioration continue afin de déterminer comment le BPM contribue à ces deux types d’innovation.

Voir également : Innovation disruptive, encore un exemple de mot à la mode ?

Les innovations en BPM peuvent-elles être disruptives ?

Avant d’entrer dans le fonds du sujet, remettons-nous en mémoire ce que sont ces deux concepts d’innovation disruptive et d’amélioration continue des processus.

L’innovation disruptive

L’innovation disruptive repose sur la création de nouveaux modèles économiques par la détection des opportunités de marché peu explorées par les acteurs concurrentiels présents sur le marché voir même en dénichant des opportunités auxquelles aucun acteur ne répond.

Pour que l’innovation disruptive se produise, il faut détecter une nécessité chez les gens. Cette nécessité peut prendre la forme d’un besoin pris en charge de manière insuffisante ou coûteuse ou tout simplement d’un besoin qui n’est pas comblé.

Voir aussi : Management innovant : respect des subordonnés et vision d’avenir

L’amélioration continue des processus

Perçue comme l’une des bases de solution BPM, l’amélioration continue des processus consiste à analyser des processus en cours d’exécution et à les modéliser afin d’en détecter les défaillances, les retards, les goulots d’étranglement et les inefficacités.

Une fois ces lacunes détectées, le besoin d’amélioration aide à la création de nouveaux processus qui sont donc, par la suite, conçus pour les surmonter. Ces processus optimisés sont à leur tour modélisés afin d’atteindre de meilleurs résultats. L’opération devient ainsi plus productive et plus rentable.

Pour que l’amélioration continue des processus fonctionne correctement, elle doit être associée avec une automatisation des processus. L’intégration des systèmes, l’automatisation de certaines tâches et la collecte de données en temps réel, utilisées de manière conjointe, permettent un fonctionnement optimal des processus.

La collecte constante de données rend, en effet, possible la surveillance des performances des processus et, par conséquent, la réalisation d’améliorations. Ce cycle est continu, il peut être redémarré avec le processus ainsi conçu.

Comme vous pouvez le constater, les innovations dans le BPM ne doivent pas nécessairement être radicales, elles peuvent être incrémentielles et continues comme dans le cas de l’amélioration des processus.

Comment le BPM peut-il générer de l’innovation?

L’amélioration continue source d’innovation en BPM

Ceux qui connaissent la méthodologie scrum et d’autres approches agiles savent que celles-ci se basent sur une innovation étape par étape. L’innovation dans ces méthodologies se réalise au travers des itérations qui ajoutent de la valeur à la solution qui se développe peu à peu.

Ainsi, conformément à ces stratégies de lancement de produits ou de services, à chaque nouvel attribut ou fonctionnalité ajouté au produit ou au service, un test sera effectué avec l’aide des clients, et le processus se poursuivra seulement après validation de chacune des étapes, et ce, jusqu’à ce que le résultat innovant final soit atteint.

Pour consulter en savoir d’avantage sur la méthodologie scrum : L’un des auteurs du manifeste critique les méthodologies de gestion de projet Agile et Scrum

Avez-vous remarqué des similitudes dans l’amélioration continue des processus avec les méthodologies agiles ?

Notez avant tout que l’innovation elle-même n’a pas forcément besoin d’être présente dans le produit ou le service qui doit être lancé sur le marché. Elle peut uniquement se situer dans la manière par laquelle le produit ou le service est conçu, c’est-à-dire dans les processus utilisés.

À ce stade, les innovations BPM incrémentielles et continues peuvent s’accumuler jusqu’à ce qu’un nouveau processus, différent de celui avec lequel il a démarré, soit créé, avec plusieurs cycles d’amélioration.

Comment le BPM peut soutenir l’innovation de rupture

Comme nous l’avons vu, l’innovation de rupture repose sur l’exploitation d’un marché sous-utilisé par la concurrence, voire inexistant, avec un produit ou un service innovant répondant aux besoins des consommateurs de manière efficace et à un prix abordable.

Ainsi, après avoir découvert ce besoin attendu par le marché, l’utilisation du BPM est la meilleure façon de concevoir un processus répondant à cette demande tout en offrant au client une perception de valeur élevée et à l’entreprise un faible coût de production.

Voir plus de détails sur l’innovation disruptive sur notre blog : Innovation disruptive, encore un exemple de mot à la mode ?

Avez-vous des questions ? Êtes-vous un expert dans la gestion de projets d’innovation ?

Envoyer un commentaire pour partager avec nous vos questions ou vos expériences !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.

Menu