Gestion du changement : les 8 étapes de Kotter

Les changements ne sont jamais faciles, n’est-ce pas ?

Que ce soit un déménagement, un changement de poste de travail, ou encore un changement au niveau personnel, un tel processus n’est jamais évident.

C’est pourquoi avoir recours à une gestion du changement apparaît comme nécessaire, afin qu’au milieu de ce processus, vous ne vous perdiez pas et ne vous sentiez pas dépassé.

De plus, les êtres humains ont naturellement tendance à vouloir rester dans leur zone de confort. Cela signifie que quels que soient les changements que vous apportez, vous rencontrerez des résistances. Vous devrez alors utiliser votre intelligence pour les contourner.


Dans cet esprit, John Kotter, professeur à la Harvard Business School, a développé 8 étapes pour une gestion efficace du changement au sein des entreprises. Lisez la suite pour les découvrir, ainsi que les méthodologies d’amélioration continue qui peuvent vous aider dans ce processus.

1 – Créer le sentiment d’urgence

Pour qu’un changement se produise de façon efficace, la première étape consiste à impliquer les personnes qui y participeront. De la direction, aux employés en passant par les investisseurs et clients.

Il est nécessaire que tout le monde comprenne les raisons du changement et l’importance de prendre des mesures immédiates, afin de susciter de la motivation chez chacun d’entre eux.

2 – Former des alliances puissantes

Il faut identifier des employés et gestionnaires qui peuvent servir d’agents de changement.

On peut choisir ces personnes en fonction :

  • du poste qu’ils occupent
  • de leur statut
  • de leur expérience sur le sujet
  • ou même de leur importance “politique”.

Ces agents de changement pourront influencer les collaborateurs pendant le processus de changement. Ils pourront contribuer à éliminer les problèmes avant même qu’ils apparaissent.

3 – Créer une vision pour le changement

Tout comme les entreprises utilisent une vision portée sur le futur pour guider les équipes à la poursuite des objectifs commerciaux stratégiques, elles peuvent profiter du même outil pour les processus de changement.

Ici, il faut élaborer une vision avec les principales valeurs liées au changement, de manière très concise et objective, en permettant à chacun de comprendre rapidement ce qu’il faudra faire au quotidien pour s’adapter à la nouvelle situation.

Ces 3 premières étapes sont étroitement liées au rôle d’un consultant dans un cabinet de conseil.

4 – Investir dans la communication

Le processus de changement se disputera probablement l’attention de l’équipe avec d’autres questions prioritaires dans l’entreprise.

Pour cette raison, il est essentiel d’orienter les efforts pour que la vision du changement soit correctement communiquée aux différents niveaux organisationnels. Cela afin de s’assurer qu’elle soit assimilée par chacun dans l’entreprise.

5 – Donner du pouvoir à toute la base

Certains processus de changement échouent en raison du manque d’adhésion des collaborateurs, mais aussi en raison du manque de préparation de l’entreprise.

Dans la 5ème étape, Kotter propose aux entreprises de s’assurer que les barrières humaines, techniques ou règlementaires, soient correctement levées afin que les nouvelles solutions puissent être adoptées sans entrave.

Cette étape de changement est extrêmement importante ! De nombreux dirigeants ne donnent pas la parole aux employés qui font l’entreprise. Ce sont précisément ces professionnels qui font face aux échecs au quotidien. Ils se révèlent fondamentaux lorsqu’il s’agit de résoudre des problèmes et d’apporter des changements.

C’est un concept développé dans le Lean Manufacturing : où les Kaizens (méthodologie de travail spécifique) sont appliqués pour effectuer des changements afin d’améliorer les processus, se référant toujours à un Gemba pour voir comment le processus fonctionne réellement.

6 – Créer des objectifs à court terme

Les personnes se sentent plus motivées quand elles perçoivent quelques progrès dans leurs activités.

De cette manière, une autre étape importante est la création à court terme d’objectifs et de motivations pour les équipes. Le but est de célébrer les objectifs atteints et récompenser ceux qui agissent en faveur du changement.

On retrouve aussi cela lors de la planification du changement. Cette étape concerne la hiérarchisation des initiatives, dont les effets peuvent se faire sentir immédiatement. Cela permettra de démontrer comment le processus peut être bénéfique à l’organisation.

7 – Ne pas ralentir le rythme

Bien que les gains à court terme soient attrayants à un stade précoce, les changements réels mettent du temps à être pleinement absorbés.

Par conséquent, ne perdez pas de vue les changements structurels et plus profonds. Eux seuls seront capables d’apporter des améliorations continues aux processus et aux projets.

8 – Faire du changement une part entière de la culture

Bien plus que de traverser une période de changements, Kotter préconise l’intégration de la gestion des changements dans l’ADN de l’entreprise.

Cette initiative doit partir de l’équipe dirigeante. Elle doit se traduire par un renforcement constant des attentes des innovations, mais aussi par son incorporation dans les systèmes formels. Cela afin d’éviter que la nouvelle réalité soit laissée de côté par la force de l’habitude.

L’intégration du changement dans la culture de l’entreprise préparera votre équipe aux changements futurs. Il appartient aux responsables de favoriser un environnement adéquat pour que les organisations passent par des processus de changement sans problème.

Changer et s’améliorer continuellement !

Comme vous le savez peut-être, une entreprise doit constamment changer et améliorer ses processus pour rester compétitive dans un marché de plus en plus concurrentiel.

Des professionnels capables de faire une bonne gestion du changement émergent dans ce scénario, car ils ont à la fois des compétences techniques et humaines pour cela.

Dans ce contexte, les méthodologies Six Sigma et le Lean Manufacturing sont devenues une réalité dans les entreprises qui cherchent toujours à changer et à s’améliorer. Celles-ci rendent les professionnels qui les maîtrisent capables de :

  • mener à bien des projets
  • fixer des objectifs
  • gérer les changements
  • tirer parti des résultats

Connaissez-vous déjà ces méthodologies ? Si la réponse est non, ne vous laissez pas distancer ! Étudiez, formez et préparez-vous à faire un saut dans votre carrière.

A propos de l’auteur

Cet article a été rédigé par l’entreprise Voitto,  spécialisée dans la formation des personnes et sur la conduite du changement sur des marchés concurrentiels, à travers différents outils :

  • Formations numériques et en présentiel dans les domaines de l’amélioration continue (Lean et Six Sigma)
  • Logiciels de gestion et de développement du leadership
  • Consultants spécialisés sur les techniques de gestion pour générer des résultats pour les clients.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.

Menu